OTRANTE

ART ET LITTÉRATURE FANTASTIQUES

 


Directeur de la publication : Denis Mellier

   

 

N°12 CHÂTEAUX


Cryptes, passages secrets, corridors et couloirs, tours et fossés, pics et ruines ; des promontoires la nuit, dans l'orage, des héroïnes et des villains. Plus tard, d'autres lieux où déployer les figures de l'effroi et de l'inquiétude : appartements gothiques, demeures isolées, réseaux urbains et ruelles, catacombes et caves : le fantastique exige un lieu qu'il investisse mais aussi d'où puissent sourdre les forces de contradiction qu'il met en œuvre.

Guy Astic, Emanuelle Chamussi, Antonio L. Dominguez, Francisco Ferreira, Corinne Fournier, Maurice Lévy, Anne Louvat, Hélène Machinal, Helen Moore, Alain Schaffner, Marie-Laure Schultze, Anne-Laure SevenoGheno, Agnes Spiquel, Julie Wolkenstein

 

 
  ISBN 2-84174-289-x
  2002 | 204 p.| 20 €
  retour : haut de page    

 

 

N°13 FANTASTIQUE ET BANDE DESSINÉE


Qu'on lui choisisse comme date et lieu de naissance la Suisse des années 1830, avec les récits et images de Töpffer, ou l'Amérique de la fin du XIXe siècle, avec les suppléments dominicaux en couleur de la presse quotidienne, la bande dessinée semble avoir toujours été propice à la création de récits et de séries fantastiques. On voit du reste assez pourquoi : ces nouveaux récits étaient en rupture avec les formes de la littérature réaliste et permettaient de créer, en quantités vertigineuses, des visions de lieux imaginaires. Ce numéro d'Otrante veut avant tout rendre compte de cette diversité du fantastique dessiné. Le choix des sujets en témoigne : Batman et Donald Duck, mais aussi Jacobs et Schuiten, Andréas et Comès, Trondheim et les frères Deprez.

Jan Baetens, Paul Bleton, Denis Deprez, Olivier Deprez, Francisco Ferreira, Jean-Paul Gabilliet, Laurent Gerbier, Pascal Lefèvre, Didier Ottaviani, ChristianMarie Pons, Daniel Riche, Lucy Rollin, Philippe Sohet, Franck Thibault.

 

 
  ISBN 2-84174-305-5
  2003 | 180 p.| 20 €
  retour : haut de page    


 

N°14 JEAN RAY / JOHN FLANDERS

CROISEMENTS D'OMBRES


La production de Jean Ray / John Flanders se place sous le signe d'un dialogue permanent : entre le fantastique de l'indétermination et l'épouvante ; entre les langues française et néerlandaise ; entre une Belgique présente par des clichés et la ligne d'une identité nationale " en creux " ; entre les influences anglo-saxonnes et germaniques ; entre la construction d'une visée proprement cosmique et l'absence d'essence du sacré ; entre une tentative de toucher l'unique et le règne de la répétition ; entre une volonté de reconnaissance littéraire et une obligation de toucher un large lectorat.

Roger Bozzetto, Ruggero Campagnoli, Jacques Carion, Hubert Desmarets, Nathalie Dufayet, joseph Duhamel, Arnaud Huftier, Eric Lysoe, Jean-Pierre Picot, Anna Soncini Fratta, Lieven Tavernier, Sophie Théry, André Verbrugghen.

 

 
  ISBN 2-84174-320-9
  2003 | 224 p.| 20 €
  retour : haut de page    

 

 

N°15 LE RIRE FANTASTIQUE : GROTESQUE, PASTICHES, PARODIES


Littérature de l'effroi et de l'incertitude, le fantastique voit ses territoires bien souvent secoués par un rire, étrange, mauvais, ambigu. Rire pour tenir à distance et se protéger de ce qui effraie et que l'on ne comprend pas ? Rire parce que ce qui survient est sans égal et qu'alors que sont suspendues les catégories communes e rire serait seul à exprimer cette incrédulité au bord même de la déraison ?

Marc Amfreville, Guy Astic, Danièle Aubriot, Philippe Blondeau, Pierre-Yves Boisseau, Isabelle Casta, Chloe Conant, Nathalie Dufayet, Corinne François Denève, Catherine Grall, Charles Grivel, Sylvain Lemaire, Danielle Méaux, Denis Mellier, Alain Schaffner, Sylvie Thorel-Cailleteau, Yen-Maï, Tran-Gervat, Pierre Watt.

 

 
  ISBN 2-84174-343-8
  2004 | 224 p.| 20 €
  retour : haut de page    

 

 

N°16 VIES IMAGINAIRES


Depuis le début des années 80, la " vie imaginaire " connaît un succès constant, aussi bien en France (Pierre Michon, Pascal Quignard ou, plus récemment, Michel Schneider) qu'à l'étranger (Sebald, Bolaño, Boyd, Tabucchi), pour se limiter à quelques-uns des écrivains étudiés ici. Comment comprendre cette vogue ? La " vie imaginaire ", qui toricise la fiction, appartiendrait-elle d'emblée à l'ère post-moderne, qui considère l'histoire comme une fiction ? Ou bien assiste-t-on à un retour du roman, avec obligation de brièveté et de densité ? Voire un retour à la singularité du sujet (biographié) ?

L. Barthelemy, M. Boyer-Weinmann, J.-F. Chassay, C. Conant, L. Demanze, R. Dion et F. Fortier, A. Eissen, A. Gefen, A.-M. Monluçon, N. Murzilli, P. Née, L. Ruiz, J. Tsemlani, B. Vibert.

 

 
  ISBN 2-84174-353-5
  2004 | 240 p.| 20 €
  retour : haut de page    

 

 

N°17 Théâtre & fantastique


L'histoire du théâtre et les différentes élaborations théoriques d'une " théâtrologie " accordent peu de place au " fantastique ". Le discours sur le " genre " dit fantastique est rarement envisagé par les spécialistes de la scène, et l'approche du fantastique se réduit très souvent à une tentative de " naturalisation ", où d'autres étiquettes s'imposent, mais qui peinent tout autant à dessiner des frontières fermes et définitives.
Parallèlement, les recherches consacrées au fantastique littéraire abordent le théâtre sous un angle uniquement textuel, oubliant que le théâtre trouve sa réalisation dans un espace scénique. On assiste dès lors à un phénomène de " dénaturation ", où les effets recherchés recouperaient ceux de textes dits canoniques.
Loin de se contenter de cette bipolarisation où s'imposent la naturalisation et la dénaturation, Otrante a jugé nécessaire d'envisager une ligne de partage placée sous la liaison ambitieuse entre " théâtre " et " fantastique ".


Leila ADHAM, Roger BOZZETTO, Yannick BRESSAN, Hubert DESMARETS, Amos FERGOMBE, Arnaud HUFTIER, Jean-David JUMEAU-LAFOND, Florence LALY, Isabelle MICHELOT, Samuel MINNE, Cédric LEBOUCHER, Stanka PAVLOVA, Luc RUIZ, Thierry SANTURENNE, Franck THIBAULT, Tamara THIS-ROGATCHEVA, Jean-Pierre TRIFFAUX.

 

 
  ISBN 2-84174-366-7
  2005 | 224 p.| 20 €
  retour : haut de page    

 

 

N°18 Jules Verne & la veine fantastique


Jules Verne est la plupart du temps présenté comme un spécialiste du roman d'aventures, un romancier de la science ou un précurseur de la science-fiction moderne.
Le centenaire de la mort de Jules Verne est l'occasion de sonder plus avant une strate un peu oubliée de son œuvre : la veine fantastique.
Verne était en effet un lecteur de Hoffmann et d'Edgar Poe, qui l'ont beaucoup influencé : si un véritable fantastique vernien se développe en marge des grands romans dans des nouvelles moins connues (" Maître Zacharius ", " M. Ré-dièze et Mlle Mi-bémol ", " Frritt-Flacc ", etc.), il apparaît nécessaire de questionner une éventuelle " dimension fantastique " des Voyages extraordinaires. Nombreux sont à ce titre les romans qui débutent par un mystère, un événement étrange, une énigme à résoudre (Vingt mille lieues sous les mers, L'Ile mystérieuse, Nord contre Sud, Maître du monde), alors que d'autres récits se plaisent à flirter avec le fantastique (Les Indes Noires, Le Château des Carpathes, Le Secret de Wilhelm Storitz). De plus, les personnages rencontrent souvent des scènes d'horreur, des cadavres (Voyages et aventures du capitaine Hatteras, Le Sphinx des glaces, Voyage au centre de la terre, La Jangada), et Verne excelle à mettre en scène le singulier, le bizarre (Une ville flottante, Hatteras, Mathias Sandorf). La science est ainsi mise au service non seulement de l'explication du monde mais aussi de l'exhibition de l'étrange.
Ce numéro entend donc mettre en évidence l'importance et la diversité de " l'inspiration fantastique " chez Jules Verne, une véritable veine, filon précieux jamais tarie, à l'image du gisement des Indes Noires, une artère irriguant peut-être le cœur secret de l'œuvre.

Roger BOZZETTO, Christian CHELEBOURG, Daniel COMPÈRE, Nathalie DUFAYET, Charles GRIVEL, Raphaëlle GUIDÉE, Arnaud HUFTIER, Jean-Louis LEUTRAT, Serge MEITTINGER, Denis MELLIER, Maryse PETIT, Jean-Pierre PICOT, Alain SCHAFFNER.


 

 
  ISBN 2-84174-377-2
  2005 | 176 p.| 20 €
  retour : haut de page    

 

 

N°19-20 ROSNY AÏNÉ & les autres formes


La liaison entre Rosny aîné et Henry Rider Haggard peut sembler étonnante, ou tout du moins ne semblerait-elle justifiée que par une célébration commune : le cent cinquantième anniversaire de leur naissance.
Parallèlement, la liaison de Rosny aîné et Rider Haggard avec le " fantastique " peut sembler curieuse, tant l'horizon de leur production semble marquée par d'autres optiques génériques, que cela soit le récit d'anticipation ou le roman préhistorique pour Rosny aîné, le roman historique et d'aventures pour Rider Haggard.
Pourtant, on retrouve autant chez Rosny aîné que Rider Haggard quelques nouvelles qui font ouvertement appel aux effets de fantastique. Ces textes ne constitueraient-ils que des hapax, des tentatives de maîtriser une technique, sans réel investissement, ce que viendraient confirmer leurs tentatives de lier leurs romans à d'autres étiquettes, qu'il s'agisse de " merveilleux scientifique ", de " roman social " ou de " historical romances " ?
Le présent volume d'Otrante entend dès lors décaler la perspective, et les différentes liaisons peuvent prendre tout leur sens.



 

  ISBN 2-84174-411-6
  2006 | 352 p.| 30 €
  retour : haut de page    

 

 

N° 21 H. Rider Haggard


Lauric GUILLAUD (Université du Mans) : Rider Haggard et les voies du fantastique
Roger ALLEN (Rider Haggard Society - UK) : Les nouvelles fantastiques de Rider Haggard
Patricia CROUAN (IUT de Fontainebleau) : Red Eve : travestissement fantastique du récit historique
Stephen COAN (University of KwaZulu-Natal - Afrique du Sud) : La montagne fantôme de Nada the Lily
Richard PEARSON (Université de Worcester - UK) : Archéologie et désir gothique : la vitalité au-delà de la tombe dans l'ancienne Egypte de Rider Haggard
Roger BOZZETTO (Université Aix-Marseille) : Le fantastique du désir chez Rider Haggard
Shirley M. ADDY (Université de Manchester - UK) : Rider Haggard et la sidération égyptienne
Jean-Pierre PICOT (Université de Montpellier) : Les Afriques fantastiques de H. Rider Haggard
Lindy STIEBEL (Université de Durban-Westville - Afrique du Sud) : L'Afrique transfigurée de Rider Haggard
Jessica Amanda SALMONSON (écrivain) : Résonances fantastiques de Rider Haggard chez quelques écrivains contemporains



 

  ISBN 2-84174-427-5
  2007 | 192 p.| 20 €
  retour : haut de page    

 

 

N° 22 Dialogue des morts

Sous la direction d'Ariane Eissen


Défini comme mise en scène de la parole de personnages illustres dans l'au-delà, le dialogue des morts est une forme mineure mais récurrente de la culture européenne, qu'on ne trouve pas seulement au XVIIe et au XVIIIe siècles (Fontenelle, Fénelon), mais de l'Antiquité grecque (Lucien) jusqu'à nos jours (G. Manganelli, T. Stoppard, E. Cormann ou M. Kundera).
Ces morts (nous) parlent depuis un hors temps et un hors lieu. Ils appartiennent à une littérature de l'ailleurs, qui évoque un monde et une temporalité accessibles à la seule imagination, avec la particularité que la frontière qui nous sépare de cet ailleurs est symboliquement très forte dans l'imaginaire humain, puisqu'elle coïncide avec le contour de sa représentation de la vie (de l'espace vital autorisé).
Cette scène d'outre-tombe anime les figures qui peuplent nos paysages mentaux, de Socrate à Oscar Wilde ou Staline. Elle devient volontiers le lieu d'un bilan critique (philosophique et moral, mais aussi esthétique, politique ou historiographique). Ces morts seraient-ils nos doubles réflexifs ?

 

  ISBN 978-2-84174-440-4
  2007 | 192 p.| 20 €
  retour : haut de page    

 

 

N°23 LONDRES FANTASTIQUE


Responsables éditoriaux : Hélène MACHINAL & Denis MELLIER

 


Mystères de Londres ? Comme au titre de cette saga criminelle que Féval imaginait, peuplant la cité londonienne de formes inquiétantes et terribles. Le mythe fantastique de Londres est bien ancré dans les imaginaires contemporains depuis le gothique victorien, les errances nocturnes de Jack l'éventreur et de Sherlock Holmes, celle de Mister Hyde ou de Dracula, il se répercute dans un ample réseau de réécritures et d'images qui voient dans ses motifs et ses figures privilégiés un théâtre fictionnel où se représentent les contradictions des groupes sociaux, des désirs privés et des formes les plus outrées de l'inégalité née du monde de la marchandise et du commerce. Brume et bas-fonds, East End et Mayfair, ordre edwardien et refoulement victorien contribuent à faire des bords de la Tamise un lieu fantastique majeur dans l'imaginaire européen.
Cette livraison d'Otrante entend arpenter ce lieu essentiel en empruntant aussi bien le chemin des références fondamentales (Hogarth, Dickens, Mayhew) que le lacis de ses écritures policières et fantastiques (Stevenson, Stoker, Machen, Conan Doyle) tout en débusquant certaines configurations contemporaines (Rushdie ou Sebald).

OTRANTE
  ISBN 2-84174-457-2
  2008 | 192 p.| 20 €
  retour : haut de page    

 

 

N°25 FANTÔMES


Responsable éditoriale :
Raphaëlle GUIDÉE et Denis MELLIER



La fiction contemporaine est le lieu d'un profond bouleversement dans le champ des études fantastiques. Car qui veut analyser les fantômes qui hantent la littérature depuis le début des années 1980 se heurte à une confusion des genres inédite. A côté d'une littérature fantastique toujours prolifique, on voit désormais apparaître des fantômes sous la plume d'auteurs plus canoniques, sans que personne ne songe pour autant à lire leur œuvre dans le cadre générique des littératures de l'imaginaire, ou à identifier dans ce phénomène la création d'un nouveau genre. C'est que, même en se limitant aux exemples les plus connus, on serait bien en peine d'identifier une quelconque communauté esthétique, ou plus modestement une signification commune des apparitions spectrales, chez des auteurs aussi différents que Paul Auster, Don DeLillo, Will Self, Salman Rushdie, Toni Morrison, W. G. Sebald, J. M. Coetzee ou en France Marie Darrieussecq, Marie Ndiaye, Jean Echenoz et Antoine Volodine.

OTRANTE
  ISBN 2-84174-473-2
  2008 | 192 p.| 20 €
  retour : haut de page    

 

 

N°24 MONDES IMAGINAIRES


Responsable éditoriale :
Nathalie DUFAYET

Qu'ils soient qualifiés de " mondes autres ", " parallèles ", " possibles " ou encore " secondaires ", les " mondes imaginaires " nés des fictions du même nom prolifèrent dans notre culture moderne. Plus que jamais, semble-t-il, le lecteur de fantastique, de fantasy ou bien encore de science-fiction est un voyageur averti, un arpenteur de territoires artificiels, créés de toutes pièces à son intention par des auteurs rêvant moins de refaire le monde que de créer le leur en fiction. Une fiction qui rimerait donc avec évasion, au sens d'invention et d'exploration de nouveaux horizons.
Ce phénomène mythopoétique, à la fois ancestral et actuel, ne saurait toutefois se réduire à une simple fuite en avant de la réalité, tant il implique des processus et des problématiques complexes, touchant bien sûr à la question de la création d'un " monde " à part entière, mais aussi à celle de la recréation du monde réel ou encore à celle de sa déconstruction par le biais fictionnel.
Ce volume d'Otrante entend dès lors offrir un examen critique de différents " mondes imaginaires ", plus ou moins utopiques, plus ou moins vastes, plus ou moins populaires, allant du Monde de Pegana, à celui d'Arria Marcella, d'Alice, de Narnia, de la Terre du Milieu, d'Elric, d'Ubik, de Darwath, de la Tour Sombre, de Globalia et bien d'autres encore...

Pierre BEGIN, Anne BESSON, Roger BOZZETTO, Fabienne CALAND, Nathalie DUFAYET, Denis MELLIER, Gilles MENEGALDO, Samuel MINNE, Scott SPRENGER, Alejo STEIMBERG, Juliette VION-DURY, Bertrand WESTPHAL

OTRANTE
  ISBN 2-84174-473-2
  2008 | 192 p.| 20 €
  retour : haut de page    

 

 

N°26 FANTASTIQUE ET SCIENCE


Responsable éditoriale :
Hélène Machinal

Les arts fantastiques explorant l'au-delà des frontières, ils refleurissent avec vigueur dans les périodes d'instabilité épistémologique et ontologique. Miroirs des questionnements sur les limites de l'humain et du monde qui l'entoure, le fantastique prend donc pour objet privilégié de sa poétique une exploration des voies nouvelles et des terra incognita ouvertes à l'imaginaire par le progrès scientifique. Depuis ses origines gothiques et la remise en cause d'une approche du monde fondée sur la révolution politique, philosophique et scientifique des Lumières qui prône la toute puissance d'une approche rationnelle du monde, le fantastique reste une force de résistance aux systèmes et schémas hérités des révolutions scientifiques qu'il retourne comme un gant, à l'affût de toutes les faces cachées, de toutes les zones d'ombres que la science crée lorsqu'elle se veut flamme de progrès et d'évolution. L'émergence des sciences naturelles, la découverte de l'origine, les premiers pas de la psychanalyse ont ainsi déchaîné au 19ème siècle des querelles violentes entre religion et science, et fait voler en éclat des représentations iconiques que l'humain avait de lui-même et de son environnement.

Sommaire :
CONAN Catherine, fantastique irlandais (Université de Haute Bretagne)
FARRANT Tim, les savants-fous chez Balzac (Pembroke College, Oxford)
CHASSAY, J-F, Great Apes, de Will Self, (Université du Québec) + doctorante?
DUPERRAY, Max, (Université Aix-Marseille)
ROBIN, Thierry, fiction irlandaise contemporaine (Université de Bretagne Occidentale)
SPRENGER, Scott, Balzac et la science (Brigham Young University)
GIRARD Gaïd, (Université de Bretagne Occidentale)
NAUGRETTE, J-P, (Université Paris 3)
DESMARETS, Hubert, (Université de Valenciennes)
HUFTIER, Arnaud, (Université de Valenciennes)
MACHINAL, Hélène, (Université de Bretagne Occidentale)

Cinéma
CLOAREC Nicole, (Université de Haute Bretagne)
MENEGALDO, Gilles, (Université de Poitiers)
MELLIER, Denis, (Université de Poitiers)

OTRANTE
  ISBN 978-2-84174-503-6
  2009 | 192 p.| 20 €
  retour : haut de page    

 

 

N°27-28 FANTASTIQUE ET SCIENCE

Automne 2010 - Numéro double
Forêts fantastiques


Le rapport que la civilisation occidentale a, dès ses origines antiques, entretenu avec la forêt est construit sur l'opposition, l'affrontement et l'exclusion. La forêt figure l'envers radical, le refoulé du monde de la cité, des règles et des institutions qui structurent la vie des communautés humaines. C'est un espace soumis à la loi primitive de la nature, obscur et sauvage, que sa difficulté d'accès et son absence d'issue semblent soustraire au régime normal du temps : la cruelle Artémis, le fou Dionysos ou le féroce Odin y règnent. Franchir la lisière, c'est passer de l'autre côté du monde : tout s'inverse alors, les sens s'aiguisent jusqu'à l'hallucination, les facultés d'orientation temporelle et spatiale s'évanouissent, les savoirs, les croyances et les identités se défont. D'autres les remplacent, liés à l'exubérance du réel, de la physis.

OTRANTE
  ISBN 978-2-84174-533-3
  2009 | 336 p.| 30 €
  retour : haut de page    

 

 

N°29 ANDRE LAURIE

Printemps 2011

Responsable éditorial : Jean-Pierre Picot


Sous le pseudonyme d'André Laurie, Paschal Grousset passe pour avoir été le " nègre " de Jules Verne, celui qui en tout cas aurait rédigé trois récits que Verne se serait contenté de signer de son seul nom, ou de cosigner : Les Cinq cents millions de la bégum, L'Étoile du Sud, L'Épave du Cynthia ; l'ennui, c'est que le premier de ces trois titres passe pour l'un des quelques chefs-d'œuvre absolus de Verne, alors qu'il est selon toute probabilité presque entièrement de la main de Grousset. Il y a donc lieu, on en conviendra, d'aller voir de plus près. Et l'on va alors de surprise en surprise en découvrant la vie et l'œuvre de Paschal Grousset, alias Philippe Daryl alias André Laurie. La vie, ou plutôt les "vies de Paschal Grousset".

Avec les contributions de J. Gleyse, P. Gondolo della Riva, P.-A. Lebecq, Ch. Laucou, X. Noël, J.-P. Picot, J.-M. Seillan, G. Siary, R. Soubret, L. Sudret, E. Weissenberg.

OTRANTE
  ISBN 978-2-84174-558-6
  2011 | 160 p.| 20 €
  retour : haut de page    

 

 

N°30 FANTASTIQUE INTERIEUR

Automne 2011

Responsable éditoriale : Ariane Essen


Freud relisant la Gradiva de Jensen ou Le Marchand de sable d'E.T.A. Hoffmann pour élaborer la théorie psychanalytique ; inversement, la notion de "unheimlich" servant à penser certains effets littéraires : la littérature fantastique et la psychanalyse entretiennent des liens indiscutables. Ce constat amène à s'intéresser à un cas particulier de fantastique, sur le modèle de ce que Nathalie Prince a désigné comme le "fantastique intérieur", où le monstre ne surgit pas de l'ailleurs, de l'extériorité, mais dans l'espace quotidien et du lieu même de l'intimité.
Les œuvres proposées à l'analyse jouent à la fois de l'intimisme et du fantastique : ce sera l'occasion de tenter un décentrement générique et de se demander ce qu'est une lecture fantastique d'œuvres non nécessairement homologuées comme telles. Qu'est-ce qui rend possible cette lecture ? Un imaginaire et ses thèmes ? Des procédés intertextuels ? Une poétique ? Un type d'énonciation ? A quelles conditions peut-on parler de traitement fantastique dans des œuvres adoptant une focale intimiste ? En retour, que nous apprennent ces œuvres sur l'imaginaire et l'écriture fantastiques ? Quelles questions renouvelées sont ainsi posées?
Quelques noms, afin de préciser les directions de réflexion. Pour la littérature, aux côtés d'auteurs volontiers situés dans le domaine fantastique (Julio Cortazar, Patrick McGrath, Alasdair Gray, Eric McCormack…) , d'autres qui le sont plus marginalement (Angela Carter, Antonio Tabucchi, Marie Ndiaye, A.S. Byatt, Rikki Ducornet), voire a priori pas (Ismail Kadaré). Pour le cinéma, de même, on abordera des cas canoniques (comme les diverses adaptations filmiques du Tour d'écrou) et des œuvres qui font davantage problème (David Lynch…).

OTRANTE
  ISBN 978-2-84174-570-8
  2011 | 192 p.| 20 €
  retour : haut de page